Nos projets

SOMMAIRE

 

 

Titre du Projet………………………………………………………………………………………………………………………… 2

  1. Contexte et justification……………………………………………………………………………………………………….. 2

Choix des sites projet……………………………………………………………………………………………………………. 2

  1. Objectifs……………………………………………………………………………………………………………………………. 3

Objectif principal :………………………………………………………………………………………………………………… 3

Objectifs spécifiques :……………………………………………………………………………………………………………. 3

  1. Cibles……………………………………………………………………………………………………………………………….. 3
  2. Activités……………………………………………………………………………………………………………………………. 3
  3. Durée……………………………………………………………………………………………………………………………….. 4
  4. Zones géographiques…………………………………………………………………………………………………………… 4
  5. Acteurs……………………………………………………………………………………………………………………………… 5
  6. Approche méthodologique……………………………………………………………………………………………………. 5

Système d’information et de gestion de données………………………………………………………………………… 5

Outils de collecte de données…………………………………………………………………………………………………. 5

Résultats attendus……………………………………………………………………………………………………………….. 6

  1. Cadre logique……………………………………………………………………………………………………………………… 6

 

 Titre du Projet

 

Renforcement du rendement scolaire par l’amélioration des soins de santé de première nécessité chez les élèves du primaire en milieu rural du sud, du centre-ouest et de l’ouest de la CI

 

1.   Contexte et justification

 

L’Ecole a la vocation première de donner la connaissance aux apprenants, contribuant ainsi à leur assurer un bon rendement. Cela requiert des capacités physiques, morales et même spirituelles en bon état que doivent observer ces apprenants. Force est de constater que l’état de santé des élèves surtout du primaire, constitue dans beaucoup de cas, un frein à l’épanouissement scolaire de ceux-ci. Une analyse situationnelle que nous avons réalisée dans onze établissements scolaires publics en milieu rural dans le centre-ouest (Gagnoa, Ouragahio) et le sud (Jacqueville) de la Cote d’Ivoire avec environ 3000 élèves, a mis en évidence l’absentéisme et l’absence de latrine comme des facteurs agissant négativement sur les résultats scolaires. Le taux de redoublement dans ces zones étant estimé à 15.5%, ce qui est supérieur au taux maximum toléré par le Ministère de l’éducation nationale (10%). Sur les 11 écoles primaires visitées, seulement 04 disposaient de latrines fonctionnelles et 02 de dispositifs de lavage des mains fonctionnels.

Le manque de commodités adéquates et le manque d’assiduité sont donc des facteurs de non succès des apprenants au primaire. L’analyse situationnelle menée a montré qu’environ 4 élèves sur 10 s’absentaient des cours par mois pour cause médicale : plaies, fièvre, diarrhée, teignes, maux d’oreille. Le Rapport d’état sur le système éducatif national (RESEN, 2016) met également en avant ce facteur comme étant la première cause d’absentéisme dans le primaire public avec 72% de cas. Il estime le nombre de jours d’absence de 3,3 dans le primaire public et à environ 60% la proportion des élèves qui s’absente.

La question financière n’est pas également à négliger lorsqu’environ 9 élèves sur 10 s’essayent à la médecine traditionnelle, faute de moyens financiers. C’est dans ce contexte que ce projet s’inscrit dont la finalité est de contribuer à la réussite scolaire par l’amélioration des soins de santé de première nécessité chez les élèves du primaire en CI. Des structures étatiques pour la prise en compte des élèves malades (Medico-scolaire) existent mais leurs actions étant limitées ne permettent pas d’atteindre les élèves situés dans des zones rurales lorsque que nous savons que plus de la moitié des apprenants sont issues de ces zones.

 

Choix des sites projet

 

Le choix des sites pour la mise en œuvre du projet se fonde sur les données issues de l’analyse situationnelle et sur les statistiques scolaires nationales éditées en 2018 par le Ministère de l’éducation nationale. Deux indicateurs clés de mesure de la performance du projet permettront d’apprécier l’impact du projet :

  • Le taux d’absentéisme qui doit être réduit de 30% d’ici 3ans
  • La proportion d’école ayant des latrines fonctionnelles qui doit augmenter de 30% en 3 ans

 

Ainsi, le projet interviendra plus spécifiquement dans les régions du Goh, du Guémon et des Grands Ponts. Les statistiques scolaires relatives à nos indicateurs de mesure dans ces régions s’avèrent être parmi les plus mauvais du pays. Ainsi, le projet compte apporter un appui a l’Etat à travers le rehaussement de ces indicateurs en vue d’accroitre davantage les rendements scolaires.

2.   Objectifs

 

Objectif principal :

Contribuer à la réussite scolaire par l’amélioration des soins de santé de première nécessité chez les élèves en CI.

 

Objectifs spécifiques :

  • Réduire le taux d’absentéisme des élèves lié à leur état de santé
  • Améliorer l’environnement sanitaire des établissements du projet

 

3.   Cibles

30 établissements scolaires du primaire en zones rurales dans les localités du projet.

 

4.   Activités

  • Construire une boite à pharmacie comportant des médicaments et soins de première nécessité.

La boite à pharmacie sera composée des médicaments de première nécessité permettant de traiter la fièvre, les maux de tête, la diarrhée, la constipation, le déparasitage, les teignes et maux d’oreille. Aussi des produits pour les soins des plaies seront ajoutés. Il est important de noter que ces produits pharmaceutiques seront fournis par la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP) avec qui un partenariat sera noué dans le cadre de ce projet.

 

  • Fourniture des produits sanitaires et de nettoyage pour l’assainissement de l’environnement.

Il s’agit des produits sanitaires pour le maintien de la propreté de l’établissement scolaire y compris les lieux d’aisance. Un environnement sain permettra une meilleure santé des apprenants.

 

  • Organisation des consultations foraines périodiques.

Ces consultations seront conduites et animées par des professionnels de santé qualifiés dont la collaboration sera faite à travers le district de santé des zones où elles se tiendront. Se sera l’occasion de fournir des prestations beaucoup plus poussées et spécifiques.

 

  • Organisation de séance de sensibilisation sur l’hygiène

 

  • Former des agents de santé communautaire aux soins de plaies

En Côte d’Ivoire, les agents de santé communautaire jouent un rôle important dans le système de santé. Ils servent de relai dans la communauté lorsque ceux-ci sont formés. De même, dans le cadre de ce projet, des agents de santé communautaires seront identifiés et formés à la conduite des soins des plaies.

 

  • Construction de latrine dans les écoles

La construction de ces latrines permettra d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. Cette action limitera les risques de contamination et d’infection.

 

5.   Durée

 

36 mois

 

6.   Zones géographiques

7.   Acteurs

  • Conseillers et bureaux COGES
  • Agent de santé communautaire
  • Enseignants
  • Elèves

 

 

8.   Approche méthodologique

–     Approche communautaire et participative

Système d’information et de gestion de données

 

Le schéma de circulation de l’information se présente ainsi :

 

 

Outils de collecte de données

Ce sont :

  • Registre de soins
  • Registre de gestion de la boite à pharmacie
  • Bordereau de livraison des produits
  • Fiche récapitulative des activités (remplie par le point focal)
  • Rapport mensuel des établissements scolaires (rédigé au niveau de l’IEP)
  • Rapport mensuel d’activités au niveau de la région (rédigé au niveau du siège)

Résultats attendus

  • 30 établissements scolaires sont couverts par le projet
  • 30 latrines sont construites
  • Les capacités des agents de santé communautaires sont renforcées en soins de plaies
  • 100% des établissements scolaires du projet sont fournis en médicaments de première nécessité
  • 12 consultations foraines sont organisées
  • 12 activités de sensibilisation sur l’hygiène sont organisées
  • 70 agents de santé communautaire sont formés aux soins de plaies
  • La prise en charge des cas de plaies chez les élèves s’est accrue de 20% en 3 ans.

 

 

9.   Cadre logique